Share Button

Pour le Premier ministre, il faut « une parole officielle face à la parole des djihadistes » sur internet et ainsi « ne pas leur laisser l’espace numérique. »

Désormais, la guerre se fait aussi sur internet. Invité d’une masterclass organisée par le site d’informations Huffington Post et l’université de Paris-Dauphine, Manuel Valls est revenu sur les dispositions à prendre face à la montée de la parole religieuse extrémiste sur internet.

« Nous allons donc mettre en place un bataillon de community managers de l’Etat pour opposer une parole officielle à la parole des djihadistes et ne pas leur laisser l’espace numérique » a expliqué le chef du gouvernement. Ces community manager auront donc la tâche de diffuser la bonne parole sur internet, afin d’éviter que la toile ne soit un repère de futurs terroristes en puissance.

Ce « bataillon » aura deux unités distinctes : la première sera composée de fonctionnaires de l’Etat tandis que la seconde réunira des militants associatifs. Selon l’AFP, les deux cellules seront effectives d’ici la fin de l’année bien qu’on ne sache pas encore le nombre de personnes impliquées.

Source : Atlantico