Nouveaux Martyrs

Quel dieu, ordonnerait cette barbarie ?

Date: 26 mai 2015

Eric-Emmanuel SCHMITT : Cachez cette religion, que je ne saurais voir

Share Button

En ce jour de Pentecôte, je pense avec douleur aux chrétiens d’Orient qui subissent, non seulement des discriminations, mais des persécutions d’une violence inouïe : on les abaisse, on les isole, on les vole, on les chasse, on les tue ! Selon les chiffres de l’ONU, 150 à 200 millions de chrétiens dans le monde courent de grands dangers.

Ce qui me choque, c’est bien sûr le nettoyage culturel et humain qui détruit les vies autant que les lieux. Mais c’est aussi l’indifférence occidentale.

Les intellectuels qui sont si prompts à « s’indigner » – une façon moralement confortable d’assumer son impuissance – ne s’indignent même pas en grand nombre. Les politiques non plus.

Pourquoi ?

Ils sont gênés. Gênés de reconnaître le poids du facteur religieux dans le monde. Gênés d’accepter une sorte de fraternité avec ces peuples qui les conduirait à reconnaître leur origine chrétienne qu’ils nient – l’Europe s’est pourtant construite avec et par le christianisme, entre autres… Gênés de devoir sortir de leur laïcisme mal compris – celui qui prône l’athéisme alors que le vrai laïcisme est le garant de la liberté intérieure et de la possibilité de pratiquer toutes les religions. Tellement gênés qu’ils préfèrent noyer le malheur des chrétiens dans des malheurs plus généraux, l’effondrement de l’Irak et la Syrie, un fanatisme aveugle et généralisé, voire un mea-culpa sur l’impérialisme colonial européen puis américain. Tout plutôt que de parler des chrétiens accablés parce qu’ils sont chrétiens. « Cachez cette religion que je ne saurais voir » disent les Tartuffe modernes en ne disant rien.

Franchement, cette gêne me gêne.

Je n’ai pas de mal à avouer que, en tant qu’occidental d’origine chrétienne, ces massacres m’affectent plus que d’autres ! Car c’est ma chair spirituelle qui est atteinte en des frères de pensée. Car c’est mon histoire et mon espérance qu’on tue. Car cette barbarie constitue le contraire du message évangélique, un message intéressant, pacifiste et humanisant, même pour celui qui ne croit pas.

Au reste, ces persécutions s¹attaquent à deux progrès importants : le trajet qu’a fait le christianisme pour reconnaître ses erreurs et ses horreurs passées -inquisition, etc ; le modèle pluraliste de sociétés où des confessions différentes peuvent vivre pacifiquement ensemble.
Que faire ? Si nous ne pouvons intervenir militairement par manque de moyens, affirmer notre solidarité. En recevant les réfugiés en Europe. En aidant financièrement et matériellement ceux qui se trouvent au Liban ou dans d’autres camps.

Voici mes pensées de Pentecôte. Je les aurais souhaitées plus joyeuses mais ce sont tout de même des pensées d’amour, d’un amour qui répond à la haine.

Nigeria : 10 personnes tuées à la machette par Boko Haram

Share Button

Dix personnes ont été massacrées à la machette par des islamistes de Boko Haram dans un village reculé du nord-est du Nigeria, a déclaré lundi à l’AFP un responsable local.

Selon Maina Ularamu, le chef du district de Madagali, dans le nord de l’Etat d’Adamawa, l’attaque a eu lieu vendredi matin dans le village de Pambula-Kwamda. « Les assaillants sont arrivés dans le village vers 4h du matin, pendant que les habitants dormaient encore, et ils ont utilisé des machettes pour attaquer leurs victimes », a-t-il poursuivi. Source Le Figaro

© 2020 Nouveaux Martyrs

Theme by Anders NorenUp ↑

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Facebook
Facebook
Google+
Google+
http://nouveaux-martyrs.com/fr/2015/05/26">