Share Button
Entretien avec Mgr Pascal Gollnisch, directeur de l’Œuvre d’Orient.

– Faut-il dénoncer les nouvelles décapitations commises dimanche 19 avril par Daech en Libye ou les taire, au contraire, afin de ne pas risquer de créer des divisions religieuses ? 

Mgr Pascal Gollnisch : Il faut parler des cruautés de Daech, sinon le grand public ne réalise pas les horreurs que ses hommes commettent. Que l’on ne montre pas à la télévision les vidéos sordides de décapitation, cela se comprend, mais il ne faut surtout pas taire à quel point cette organisation est cruelle. Sinon on fait son jeu. Tout retard pris le renforce.

Continue reading