Share Button

L’ambassadrice de l’Union européenne en Irak, Jana Hybaskova, l’a dit devant le Parlement européen, le 3 septembre dernier : des États européens achètent le pétrole de l’État islamique. Et pourtant son accusation, proférée avec un air de reproche, est passée quasi-inaperçue dans les médias (seulement reprise par i-Télé et le Huffington Post). Plus étrange encore, aujourd’hui, il est impossible d’obtenir un quelconque commentaire d’un responsable politique sur cette déclaration.

À la minute 3:54 de cette vidéo officielle du Parlement européen, l’ambassadrice l’énonce sans détour : “malheureusement, des Etats membres de l’UE achètent ce pétrole” (celui de l’État islamique). Ensuite, à la question de savoir quels sont précisément les États européens qui se rendent coupables de cette ineptie, l’ambassadrice répond aux députés européens qu’elle ne peut répondre, car « ce n’est pas une information publique ».  (publié sur Causeur, 20/11/14)